Retour La parole de Dieu  
Oraison Lectures Psaume Evangile Méditation

Jn 8, 21-30

Quel beau mystère que celui que nous révèle le Christ. Il nous attire à lui afin, dira-t-il plus tard, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. (Jn 14,3).

En effet nous ne pouvons aller là ou est le Christ, car il est d'en haut et nous sommes d'en bas. Jésus se fait alors péché pour nous (cf. 2Co 5,21), il vient mourir dans notre péché, mourir sur terre pour que nous puissions naître d'en haut (Jean 3,1-13). La seule condition pour cela est de le suivre sur son chemin, dans sa vie et en vérité. En d'autres termes, vivre son baptême la tête au ciel et les pieds sur terre.

Comment faire ? Le Christ qui est d'en haut est venu se jeter à nos pieds. De la crèche au lavement des pieds, il se fait le tout petit, il se fait serviteur pour que nous devenions par adoption ce qu'il est par nature. Ainsi notre désir du ciel ne saura être vrai qu'à la mesure de notre service envers notre prochain. À moins d’être de simples spectateurs lointains, nous ne pouvons regarder le Christ en croix qu’en étant à ses pieds, au pied de la croix, aux pieds de nos frères les plus petits et les plus meurtris et délaissés.

Tu ne veux pas être un saint, tu mourras dans ton péché. Tu veux être un saint, soit le serviteur de tes frères. La charité fraternelle est un acte de miséricorde et le fruit de la miséricorde c'est le pardon. Le pardon c'est l'ADN du Fils de Dieu, c'est le sommet de la vie chrétienne, c'est l’élévation du Christ en croix pour le salut du monde.

Quel acte de miséricorde vais-je poser aujourd’hui ? Ne cherchons pas d'excuses, sur les 14 œuvres recensées par l’Église (rappelez-vous l'année de la miséricorde), il y en a bien une qui soit à portée de mains.

Don Bruno Attuyt (Communauté saint Martin)

  • 31
  • Ajouter un commentaire