Retour La parole de Dieu  
Oraison Lectures Psaume Evangile Méditation

Lc 10, 1-12.17-20

Jésus se rend à Jérusalem, car son heure approche ; le temps presse pour proclamer le Royaume. Israël manque de prédicateurs, mais le Maître prévoyant, après la mission initiale des Douze, mobilise le sextuple : il désigna soixante-douze autres disciples. Si jadis le Baptiste s’était produit en Précurseur grandiose, à présent ce sont des débutants qui officient comme porte-parole du Verbe.

Le Christ rêve, à voix haute, de dilater encore les rangs des missionnaires. La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. Sur un sol défraîchi, ils rendront les semailles fécondes.

Malgré les obstacles, le Pasteur pousse : Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. L’hypocrisie sortira ses griffes pour frapper les apôtres. Ainsi Jésus prodigue des conseils aux messagers néophytes : détachement de soi, confiance en l’aide divine, priorité de l’Évangile authentique, fuite des palabres superficielles. Les loups guettent mais le Pasteur veille.

La paix, qui fleurira par la réconciliation des humbles, sera le noyau de la Bonne Nouvelle. Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” Les pas des semeurs de paix seront prodigues en bénédictions : délivrance de l’emprise des esprits mauvais, guérisons, harmonie des familles… Même si la miséricorde de Dieu est rejetée par les orgueilleux, la paix ne devra pas quitter le cœur de l’apôtre : Sachez-le : le Règne de Dieu s’est approché.

De retour, les évangélisateurs heureux réfèrent leurs expériences. Les succès, bien sûr, ne viennent pas d’eux-mêmes, mais de l’Esprit sanctifiant. Ils ont été dociles, Dieu a fait le reste. Le Fils Unique partage l’action de grâces de ses frères cadets, en leur confiant une vision de son Cœur : Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair. L’Évangile s’impose par le poids de la miséricorde, qui brise la déferlante infernale.

La Croix achèvera la tâche ; le prédateur sévira insolent contre le Pasteur suprême, sans réussir à l’éloigner ni du Père ni des frères. La charité immolée sonnera alors la défaite des loups. Telle humilité du Chef modèlera les membres. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. C’est l’amour éternel qui fait de vous des frères dévoués.

Pasteur du Royaume, donne-nous l’ambition humble d’annoncer la paix par l’Évangile de la Croix, ainsi que de reconnaître, dans l’éclat de la moisson mûre, l’amour du Semeur divin.

AF

  • 16
  • Joële F., il y a 4 mois
    Retrouver le sens de La Croix victorieuse et glorieuse...merci
  • Ajouter un commentaire