Retour La parole de Dieu  
Oraison Lectures Psaume Evangile Méditation

Jn 20, 1.11-18

Il est grand le mystère de la foi ! Ce mystère qui se joue sous les yeux mêmes de Marie-Madeleine.

À la question des anges sur le pourquoi de ses larmes, à laquelle elle répon: on a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on la déposé, suit une situation cocasse : elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. 

Comment, toi, Marie-Madeleine tu ne reconnais pas Celui qui a guéri ton cœur, avec qui tu as cheminé sur les routes de Palestine ? Certes, la tristesse de l’avoir perdu, a obscurci ton regard, mais voilà que maintenant Jésus t’élève à nouveau et te montre sa Gloire triomphante de la mort.

Jésus lui dit alors : « Marie ! » Cela n’est pas sans rappeler que nous portons tous un prénom depuis notre naissance, un prénom inscrit dans la vie de Dieu depuis notre Baptême, un prénom par lequel Jésus appelle chacun de nous, par lequel Il nous élève à Lui.

Arrives-tu à discerner l’appel du Ressuscité dans ta prière, dans ton oraison, et même dans ta vie entière ?

Cela pourrait paraitre difficile à voir, pourtant ô combien Jésus t’appelle à le suivre, et en appelle beaucoup d’autres comme toi, à s’engager sur la route de la Vie.  Ne me retiens pas lui dit, nous dit, Jésus. Et, surtout ne te retiens pas de le suivre !

Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciplesLe témoignage de Marie-Madeleine aux disciples est rempli d’espérance, de force, de courage. Parce qu’obéissant aux Paroles de Jésus, elle a retenu au cœur ce témoignage de foi qu’elle devait transmettre. Pour cela, il fallait tout quitter pour suivre le Christ, elle le fit.

Alors, pour toi, quel témoignage vas-tu rendre à Dieu ?  Comment être rempli d’espérance, de force, de courage, comme Marie-Madeleine ? Comment s’élever à la mesure de Jésus, avec lui ?

Peut-être tu peux demander l’intercession de Marie-Madeleine ?

Sainte Marie-Madeleine, toi qui as été pardonnée par Jésus, toi qui as beaucoup aimé ; montre-nous le chemin de la conversion véritable et de la pureté du cœur.

Par amour, tu as suivi Jésus pour le servir ; apprends-nous à livrer gratuitement notre vie pour nos frères.

Tu te trouvais près de la croix de Jésus auprès de Marie et Jean ; obtiens la grâce de la foi et de l’espérance dans nos épreuves.

Au matin de Pâques, tu as reçu de Jésus la mission d’annoncer la résurrection à ses disciples ; aide-nous à croire que la vie est plus forte que la mort, que l’amour triomphe de tout.

Qui cherches-tu ? Écoute, sans cesse tends l’oreille, ouvre ton cœur, Il t’appelle !

Abbé P.-H. HAAG (Strasbourg)

  • 22
  • Guy Fauchille, il y a 4 mois
    Il faut un vrai retournement, une conversion du cœur, pour reconaître et annoncer le Christ ressuscité, notre maître et Seigneur : nous ne pouvons le « prendre » mais devons nous laisser prendre par lui dans son chemin vers le Père, son Père et notre Père
  • Dominique Bronner, il y a 4 mois
    oh merci cher monsieur l’abbé ..cette prière à Marie-Madeleine est juste magnifique ..si vraie et profonde
    🌅🌅🌅
    Oui comme dit Guy..nous laisser prendre et aimer par Jésus.. nous qui sommes des résistants plutôt sourds à entendre Jesus nous appeler par notre prénom..mais des petits sourds tant aimés !
  • Ajouter un commentaire