Retour Textes à méditer  

Suis-moi !

Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.

Mt 4, 18-22

 

 

Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre ». Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle ».

Mc 10, 28-30

 

 

En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »

Lc 2, 48-49

 

 

On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir ». Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. »

Lc 8, 20-21

 

 

Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie.

Jn 8, 12

 

 

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

Jn 8, 31-32

 

 

Si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.

Gal 2, 20

 

 

Nos œuvres, nos paroles, nos pensées, nos sentiments et nos désirs doivent être conformes à Ses désirs, Ses pensées, Ses sentiments, Ses paroles et Ses actes.

Padre Simpliciano della Natività

 

 

Suivre le Christ : voilà le secret. L’accompagner de si près que nous vivions avec lui, comme ses douze premiers apôtres ; de si près que nous nous identifiions à lui. Nous ne tarderons pas à affirmer, si nous ne mettons pas d’obstacle à l’action de la grâce, que nous nous sommes revêtus de notre Seigneur Jésus-Christ.

Saint Josémaria Escriva

 

 

Quand une fois on a rencontré Jésus-Christ, écrivait Lacordaire, c’est un enivrement qui ne finit jamais »

Mgr Chevrot

 

 

Interrogeons-nous : notre foi est-elle vivante ? L’Évangile est-il l’idéal qui ne nous laisse pas de repos ? Jésus-Christ est-il l’ami de toutes nos heures ? Quand, à ces questions vous ne pouvez pas répondre par un oui catégorique, vous marchez vers les ténèbres.

Mgr Chevrot

 

 

 

Dieu nous aime. Telle est la grande vérité de notre vie, celle qui donne sens à tout le reste. Nous ne sommes pas le fruit du hasard ou de l’irrationnel mais, à l’origine de notre existence, il y a un projet d’amour de Dieu. Demeurer dans son amour, c’est vivre enraciné dans la foi, parce que la foi n’est pas la simple acceptation de vérités abstraites, mais une relation intime avec le Christ qui nous amène à ouvrir notre cœur à ce mystère d’amour et à vivre comme des personnes qui se savent aimées de Dieu.

Benoît XVI

 

 

Jésus-Christ est mort pour nous ; il nous a donné la vie par sa mort ; nous ne vivons que parce qu’il est mort : il est mort pour nous, à nous et en nous. Notre vie n’est donc plus nôtre, mais à lui qui nous l’a acquise par sa mort ; nous ne devons donc plus vivre à nous, mais à lui ; non en nous, mais en lui ; non pour nous, mais pour lui.

Saint François de Sales

 

 

Il faut que nous soyons, par la grâce et nos vertus, tellement identifiés avec le Christ, que le Père, en regardant nos âmes, nous reconnaisse comme ses vrais enfants, y prenne ses complaisances, comme Il le faisait en contemplant le Christ Jésus sur la terre.

Bienheureux Columba Marmion,

 

 

La porte de la foi qui introduit à la vie de communion avec Dieu et permet l’entrée dans son Église est toujours ouverte pour nous. Il est possible de franchir ce seuil quand la Parole de Dieu est annoncée et que le cœur se laisse modeler par la grâce qui transforme. Traverser cette porte implique de s’engager sur un chemin qui dure toute la vie.

Benoît XVI

 

 

Sur cette Histoire de Jésus que je t’ai offerte, j’ai écrit en dédicace : « Cherche le Christ, trouve le Christ, aime le Christ.

Saint Josémaria Escriva

 

 

Il faut choisir, ô mortel ! En cette vie mortelle, Ou bien l’amour éternel, Ou bien la mort éternelle ; l’ordonnance du grand Dieu ne laisse point de milieu.

St François de Sales

 

 

Ce qui importe, ce qui est bon, ce n’est pas d’être ici ou là, c’est d’être toujours avec Jésus. 

Mgr Chevrot

 

 

Il ne suffit pas de connaître le chemin pour arriver, il faut le suivre. Dieu éclaire les pages, mais c’est à vous de les lire. Dieu vous illumine le chemin, mais c’est à vous d’y marcher. 

Saint Charbel

 

 

Sur le chemin du Seigneur, si tu recules d’un pas, le démon te tait reculer de dix ; si tu avances d’un pas, le Seigneur t’aidera à en faire cent.

Saint Charbel

 

 

Certes, nous sommes chrétiens et nous allons à la messe le dimanche mais croyons-nous vraiment que Jésus est vivant parmi nous ? Au milieu des nôtres et de nos proches ? Dans notre vie ? Marchons-nous à la suite de Jésus ? 

Card. Jorge Mario Bergoglio

 

 

L’homme est créé pour louer, révérer et servir Dieu notre Seigneur et par là sauver son âme, et les autres choses sur la face de la terre sont créées pour l’homme, et pour l’aider dans la poursuite de la fin pour laquelle il est créé.

Saint Ignace de Loyola

 

 

Quand les Évangiles emploient le verbe « suivre », c’est pour signifier que là où Jésus se dirige, là aussi doit aller son disciple. La vie chrétienne se définit donc comme une vie avec Jésus-Christ : mourir ensemble, vivre ensemble, être dans son cœur comme lui est dans le nôtre.

Benoît XVI

 

 

Car si nous disons que nous ne pouvons pas suivre les commandements du Christ, nous accusons le Christ lui-même de nous avoir donné des commandements trop durs et qui ne pouvaient être exécutés.

Saint Césaire d’Arles

 

 

Certains se croient libres lorsqu’ils marchent à l’écart du Seigneur, sans s’apercevoir qu’ils restent existentiellement orphelins, sans un abri, sans une demeure où revenir toujours. Ils cessent d’être pèlerins et se transforment en errants, qui tournent toujours autour d’eux-mêmes sans arriver nulle part.

Pape François

 

 

Jésus n’est pas un personnage du passé. Il vit et, vivant, il marche devant nous ; il nous appelle à le suivre, Lui, le vivant, et à trouver ainsi, nous aussi, le chemin de la vie.

Benoît XVI

 

 

La spiritualité chrétienne a pour caractéristique fondamentale l’engagement du disciple à « se conformer » toujours plus pleinement à son Maître. 

Saint Jean-Paul II

 

 

De même que Dieu n’a besoin de rien, de même l’homme a besoin de la communion de Dieu. Car la gloire de l’homme, c’est de persévérer dans le service de Dieu.

Saint Irénée de Lyon

 

 

La trace des pas du Christ est le chemin qui mène au ciel.

Saint Clément d’Alexandrie

 

 

Frères et sœurs, n’ayez pas peur d’accueillir le Christ et d’accepter son pouvoir !

Aidez le Pape et tous ceux qui veulent servir le Christ et, avec la puissance du Christ servir l’homme et l’humanité entière ! N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! N’ayez pas peur ! Le Christ sait « ce qu’il y a dans l’homme » ! Et lui seul le sait !

Aujourd’hui, si souvent l’homme ignore ce qu’il porte au-dedans de lui, dans les profondeurs de son esprit et de son cœur. Si souvent il est incertain du sens de sa vie sur cette terre. Il est envahi par le doute qui se transforme en désespoir. Permettez donc — je vous prie, je vous implore avec humilité et confiance, — permettez au Christ de parler à l’homme. Lui seul a les paroles de vie, oui, de vie éternelle !

Saint Jean-Paul II

 

 

Dans le Christ, la religion n'est plus une « recherche de Dieu comme à tâtons », mais une réponse de la foi à Dieu qui se révèle : réponse dans laquelle l'homme parle à Dieu comme à son Créateur et Père; réponse rendue possible par cet Homme unique qui est en même temps le Verbe consubstantiel au Père, en qui Dieu parle à tout homme et en qui tout homme est rendu capable de répondre à Dieu.

Saint Jean-Paul II

 

 

Tous, vous cherchez à aimer et à être aimés ! C'est vers Dieu que vous devez vous tourner pour apprendre à aimer et pour avoir la force d'aimer. L'Esprit, qui est Amour, peut ouvrir vos cœurs pour recevoir le don de l'amour authentique. Tous, vous cherchez la vérité et vous voulez en vivre ! Cette vérité, c’est le Christ. Il est le seul Chemin, l'unique Vérité et la vraie Vie. Suivre le Christ signifie véritablement « prendre le large », comme le disent à plusieurs reprises les Psaumes. La route de la Vérité est en même temps une et multiple, selon les divers charismes de chacun, tout comme la Vérité est une et à la fois d’une richesse inépuisable. Confiez-vous à l'Esprit Saint pour découvrir le Christ. 

Benoît XVI

 

 

On recherche tout : ce qui est nouveau et ce qui est ancien ; ce qui est difficile et ce qui est inutile ; ce qui est bon et ce qui est mauvais. On pourrait dire que la recherche est ce qui caractérise la vie moderne. Pourquoi ne pas rechercher Dieu ? N’est-il pas une « valeur » qui mérite notre recherche ? Et si c’était Dieu qui était à notre recherche ?

Bienheureux Paul VI

  • « précédent
  • suivant »
  •