Retour Textes à méditer  

La liberté

Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

Jn 8, 31-32

 

 

Aujourd’hui encore, quand les fils d’Israël lisent les livres de Moïse, un voile couvre leur cœur. Quand on se convertit au Seigneur, le voile est enlevé. Or, le Seigneur, c’est l’Esprit, et là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté.

2 Cor 3, 15-17

 

 

C’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.

Gal 5, 1

 

 

Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres.

Gal 5, 13

 

 

Soyez des hommes libres, sans toutefois utiliser la liberté pour voiler votre méchanceté : mais soyez plutôt les esclaves de Dieu.

1 Pi 2, 16

 

 

La liberté est donnée à l’homme par le Créateur, comme un don et en même temps comme une tâche. Par la liberté, l’homme est en effet appelé à accueillir et à réaliser la vérité sur le bien. En choisissant et en mettant en œuvre le vrai bien dans sa vie personnelle et familiale, dans les réalités économiques et politiques, sur les plans national et international, l’homme réalise sa propre liberté dans la vérité. Cela lui permet d’éviter ou de dépasser les déviations possibles que l’on note dans l’histoire.

Saint Jean-Paul II

 

 

La vraie liberté consiste à servir Dieu. On ne peut servir que Dieu avec la plus grande liberté. Seul l’homme juste est libre. La caractéristique de la liberté est de faire le bien non par crainte mais par amour. La loi de la liberté est la loi de la charité ; lorsque nous ne sommes pas contraints à être heureux, alors nous sommes vraiment libres.

Saint Jean XXIII

 

 

C’est un grand don du Créateur, car la liberté est mise au service de la personne et de son accomplissement par le don d’elle-même et l’accueil de l’autre ; au contraire, lorsque sa dimension individualiste est absolutisée, elle est vidée de son sens premier, sa vocation et sa dignité mêmes son démenties.

Saint Jean-Paul II

 

 

Nous vivons dans des états démocratiques, peut-être croyons nous avoir trouvé la liberté. Est-ce vrai ? Malgré la tension continuelle vers ce bien commun, l’homme, en  essayant de faire l’impasse sur certains interdits, se fait esclave de soi-même à travers la société de consommation, le bien-être et la recherche désespérée du pouvoir.

Bienheureuse Chiara Luce Badano

 

 

La liberté est le pouvoir, enraciné dans la raison et la volonté, d’agir ou de ne pas agir, de faire ceci ou cela, de poser ainsi par soi-même des actions délibérées. Par le libre arbitre chacun dispose de soi. La liberté est en l’homme une force de croissance et de maturation dans la vérité et la bonté. La liberté atteint sa perfection quand elle est ordonnée à Dieu, notre béatitude.

Catéchisme de l’Église Catholique

 

 

Je ne te comprends pas lorsqu’à propos de questions de morale et de foi, tu me dis que tu es un catholique indépendant… Indépendant de qui ? Cette fausse indépendance équivaut à sortir du chemin du Christ.

Saint Josémaria Escriva

 

 

La liberté est en quête d’un but : cela requiert une conviction. La vraie liberté présuppose la recherche de la vérité – du vrai bien – et, de là, trouve précisément son accomplissement en connaissant et en faisant ce qui est opportun et juste. Aristote définit le bien comme « ce vers quoi toute chose tend » et il poursuit en suggérant que « s’il est bon qu’un seul homme atteigne sa fin, il est plus excellent et plus divin que l’atteigne une nation ou les États-cités ».

Benoît XVI

 

 

La pureté d’intention est le signe et la condition indispensable de toute vraie liberté intérieure. […] Un cœur libre et la pureté d’intention conduisent à la charité généreuse qui est l’âme de toutes les vertus et le soutien de tout sacrifice.

Saint Jean XXIII

 

 

Car une liberté ne doit être réputée légitime qu’en tant qu’elle accroît notre faculté pour le bien : hors de là, jamais.

Léon XIII

 

 

La liberté personnelle est essentielle dans la vie chrétienne, mais n’oubliez pas, mes enfants, que je parle toujours d’une liberté qui assume ses responsabilités. Prenez donc mes paroles pour ce qu’elles sont : une exhortation à exercer vos droits, tous les jours, et pas seulement dans les situations difficiles ; à vous acquitter noblement de vos obligations de citoyens – dans la vie politique, dans la vie économique, dans la vie universitaire, dans la vie professionnelle – en assumant hardiment toutes les conséquences de vos décisions libres, en endossant vos actes avec l’indépendance personnelle qui est la vôtre.

Saint Josémaria Escriva

 

 

Seule la vérité du Christ rend libre (Jn 8, 32) ; elle fournit la réponse que chacun attend, mais que parfois, à cause de l’engagement qu’elle exige, on a peur d’entendre. Soyez donc des témoins vivants de la vérité. Il en découlera la joie toujours pure et profonde de votre cœur.

Saint Jean XXIII

 

 

Nous ne comprendrons jamais assez cette liberté de Jésus-Christ, immense, infinie, comme son amour. Mais le trésor très précieux de son généreux holocauste doit nous amener à penser : pourquoi, Seigneur, m’as-tu laissé ce privilège qui me rend capable de suivre tes pas, mais aussi de t’offenser ? Nous parvenons ainsi à discerner le bon usage de la liberté quand elle est orientée vers le bien ; et son orientation erronée lorsque l’homme use de cette faculté en oubliant l’Amour par excellence et en s’en écartant. La liberté personnelle, que je défends et que je défendrai toujours de toutes mes forces, me conduit à demander avec une totale assurance, tout en étant bien conscient de ma propre faiblesse : qu’attends-tu de moi, Seigneur, pour que moi, volontairement, je l’accomplisse ?

Le Christ nous répond lui-même : veritas liberabit vos, la vérité vous rendra libres. Quelle est cette vérité qui, tout au long de notre vie, marque le début et le terme du chemin de la liberté ? Je vais vous la résumer, avec la joie et la certitude qui découlent de la relation entre Dieu et ses créatures : nous sommes sortis des mains de Dieu, nous sommes l’objet de la prédilection de la Très Sainte Trinité, nous sommes les enfants d’un Père aussi grand. Je demande à mon Seigneur que nous nous décidions à nous en rendre compte, à nous en réjouir jour après jour, car nous agirons alors comme des personnes libres. Ne l’oubliez pas : celui qui ne se sait pas enfant de Dieu ignore sa vérité la plus intime, et est réduit à agir sans la puissance et la force de ceux qui aiment le Seigneur par dessus toutes choses.

Soyez bien persuadés que, pour gagner le ciel, nous devons nous engager librement, avec une résolution totale, constante et volontaire. Mais la liberté ne se suffit pas à elle-même : elle requiert une direction, un guide. Il n’est pas possible à l’âme de n’être dirigée par personne ; c’est pourquoi elle a été rachetée : pour que le Christ « dont le joug est doux et le fardeau léger » (Mt 11, 30) règne sur elle, et non point le diable dont le royaume est odieux. Repoussez l’erreur de ceux qui se contentent d’une triste vocifération : liberté ! liberté ! Souvent, ce qui se cache derrière cette clameur, c’est une tragique servitude : car un choix qui préfère l’erreur ne libère pas ; le Christ seul libère, puisque lui seul est le Chemin, la Vérité et la Vie.

Saint Josémaria

 

 

La splendeur de la vérité se reflète dans toutes les œuvres du Créateur et, d'une manière particulière, dans l'homme créé à l'image et à la ressemblance de Dieu : la vérité éclaire l'intelligence et donne sa forme à la liberté de l'homme, qui, de cette façon, est amené à connaître et à aimer le Seigneur. C'est dans ce sens que prie le psalmiste : « Fais lever sur nous la lumière de ta face ».

Saint Jean-Paul II

 

 

La Vierge de Lourdes a enfin un message pour tous, le voici : soyez des femmes et des hommes libres ! Mais rappelez-vous: la liberté humaine est une liberté marquée par le péché. Elle a besoin elle aussi d’être libérée. Christ en est le libérateur, Lui qui «nous a libérés pour que nous soyons vraiment libres» (Ga 5, 1). Défendez votre liberté !

Saint Jean-Paul II

  • « précédent
  • suivant »
  •