Retour Le Saint du jour  

Saint Ambroise


« Ambroise ! Évêque ! ». Le jeune préfet de Milan se cache. Né à Trèves, fils d’un haut fonctionnaire, il commençait une carrière administrative comme gouverneur de Milan. Il n’était pas encore baptisé. En huit jours, voilà notre Ambroise baptisé, ordonné prêtre et évêque. Il a 34 ans. Il devient un pasteur extraordinaire. Il va gouverner son Église avec prudence, intelligence et force. Il compose des hymnes (nous lui devons le Te Deum) pour la liturgie, reprend les erreurs doctrinales, se soucie des pauvres et ne se tait pas devant les excès des gouvernants, allant jusqu’à condamner Théodose qui a organisé le massacre de Thessalonique. Il est à l’origine de la conversion d’Augustin, alors étudiant à Milan. Sa parole enflammée et sûre fait de lui un des plus grands docteurs de l’Occident. Il meurt en 397, à 58 ans.
Pensée spirituelle d’Ambroise :
«Que nulle parole privée de sens ne sorte de ta bouche pour se perdre dans le vide.»
Courte prière d’Ambroise :
«A Toi, Dieu, notre louange, nous te louons, tu es Seigneur.» (Début du Te Deum)
Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.