Retour Le Saint du jour  

Bienheureuse Ella

Épouse patiente et veuve pieuse, telle pourrait se définir Ella. Mariée à Guillaume Longue-Epée, frère du roi Richard Ier, guerrier licencieux et peu consciencieux, Ella souffre beaucoup de l’attitude de son époux et n’a, apparemment, aucune influence sur lui et le suit à la croisade. Un jour, revenant d’Égypte, il affronte une tempête. Au plus fort de la tourmente, il croit voir une femme soutenir le mât de son bateau en feu. Il en parle à Ella, non surprise, qui lui fait comprendre que c’était une invitation à la conversion. Elle l’envoie au chanoine Edmond Rich, qui deviendra archevêque de Cantorbéry. Il se convertit et meurt peu après. Ella, sous la direction spirituelle d’Edmond, fonde un prieuré de chartreux et un monastère de religieuses augustines. Elle s’y retire sans tarder et en deviendra l’abbesse. Un jour qu’elle est très malade, Edmond lui envoie  une fiole contenant du sang de saint Thomas de Cantorbéry. Aussitôt qu’elle a la fiole dans la main, elle guérit. Elle termine sa vie dans la prière et le silence, en 1261.

Pensée spirituelle :
«L’Éternel protège l’étranger. Il soutient l’orphelin et la veuve.» (Psaume 145)
Courte prière :
«J’accepte, Seigneur très bon, la part de vie que tu m’as assignée.» (Joseph Folliet)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.