Retour Le Saint du jour  

Sainte Olive ou Olivia

Peu de filles se prénomment Olive. Mais si nous disons Olivia, plus de 800 filles par an s’y reconnaissent. Elles ont une sainte patronne qui est une vierge martyre du 2ème siècle. On n’en sait pas plus sur elle. En 138, sous l’empereur Hadrien, elle est persécutée. Son corps est vénéré dans l’église de Sainte-Afra de Brescia au nord de l’Italie. C’est la ville natale du pape Paul VI. Une deuxième Olive (fêtée le 10 juin) est, elle, une petite chrétienne de Palerme au 9ème siècle. À treize ans, elle est prise par des pirates et emmenée à Tunis. Tout alla « très bien » pour elle jusqu’au jour où on apprit qu’elle faisait des miracles et que les miraculés devenaient chrétiens. Elle fut envoyée dans une forêt pour y être dévorée par les bêtes sauvages mais celles-ci la protégèrent. Ramenée dans sa prison, elle fut soumise à de dures tortures et finalement décapitée. Chose étonnante, la grande mosquée de Tunis s’appelle « Djamaa ez Zitouna », « mosquée d’Olive ».

Pensée spirituelle :

« Je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté. » (Extrait du Serment d’Hippocrate)

Courte prière juive :

« Je sais, ô mon Dieu, que l’effort que tu me demandes est difficile, mais qu’il ne dépasse pas mes forces. »

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.