Retour Le Saint du jour  

Sainte Rosine

Jusqu’à une date récente, nos calendriers mentionnaient à ce jour les saints Euloge ou Euthime, vénérables martyrs du 9ème siècle. Les auteurs les plus sérieux de l’hagiographie ne savent pratiquement rien de sainte Rosine. En Allemagne, elle fut une des saintes les plus populaires dans le diocèse d’Augsbourg. En témoignent les nombreuses prières populaires et images pieuses représentant notre sainte avec le glaive et la palme de son martyre. Depuis le 13ème siècle, elle est la patronne principale de Wenglingen, où un tableau la représentant dans la gloire de son martyre domine le maître-autel de l’église principale. Les traditions locales en font une vierge ermite, martyre au 4ème siècle. Une chronique rapporte que lors de la procession de la Fête-Dieu 1769 à Miesbach, la sainte était représentée en un tableau vivant, faveur réservée aux bienheureux les plus connus et vénérés. Elle est toujours fêtée le 11 mars à Wenglingen. Certains récits historiques l’ont, un temps, confondue avec les saintes Eufrosine, Rufine ou Rofine.

Pensée spirituelle :
« Avec un très grand talent et une plus grande modestie on peut rester longtemps inconnu. » (René Metz)

Courte prière :
« Qu’elle est grande, Seigneur ta bonté, tu réserves un lieu sûr à ceux qui te craignent, loin des intrigues des hommes. » (Psaume 30)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.