Retour Le Saint du jour  

Sainte Justine

Elle ne méritait certainement pas ça. Devenir l’égérie d’un auteur à scandale (Sade) en 1791 faisant l’apologie du crime, du libertinage absolu, de la cruauté. Non, c’est un grand préjudice qui fut porté à notre sainte qui vécut cinq siècles avant. Justine entre à 13 ans chez les bénédictines d’Arezzo. Après quatre ans dans cette abbaye, elle est envoyée dans un autre couvent qui subit l’assaut de voyous et de voleurs. Elle obtient la permission de rejoindre dans la forêt une recluse nommée Lucie. Elle y vécut dans le silence et la pénitence, tourmentée par de nombreuses apparitions du démon. Devenue aveugle, elle retourne dans son couvent d’Arezzo où elle meurt saintement le 12 mars 1319. Dès 1360, on la vénère comme une sainte.

Pensée spirituelle :
« Une âme est plus grande qu’un monde. » (Victor Hugo)

Courte prière des recluses du 13ème siècle :
« Cette demeure de mon âme est trop étroite pour vous recevoir, Seigneur : agrandissez-la Vous-même. »

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.