Retour Le Saint du jour  

Sainte Gladys

Les rôles sont inversés. Ce n’est pas la mère qui admoneste son fils, c’est le fils qui fait la leçon à sa mère. Gwladys (ou Gladys ou Gwaldis) est la fille aînée de Brychan, roi des Silures, père de 24 enfants. Gwladys épouse Gundleus, prince du pays de Galles. Elle reçoit régulièrement des remontrances de son fils Cadoc (en latin Docus). Les biographes ne s’accordent pas sur le début de cette histoire du 5ème siècle. L’un dit que Cadoc fut « élevé par des parents qui illustraient leurs vertus et leur noble origine », l’autre que « Gwladys mena la vie dure à son mari en lui faisant subir nombre d’infidélités ». La fin de l’histoire est concordante : veuve, elle se convertit et change complètement de vie pour mener une existence de solitude et de pénitence. Quant au fils, il fonde le grand monastère de Llancarvan, qui devient un centre d’études et un refuge des pauvres. Il est fêté le 24 janvier.

Pensée spirituelle :
« Aime les membres de ta famille même quand tu n’apprécies pas ce qu’ils ont fait. » (Kass Dotterweich)

Courte prière :
« Seigneur, préservez-moi, préservez ceux que j’aime, frères, parents, amis et mes ennemis même dans le mal triomphant…  » (Victor Hugo)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.