Retour Le Saint du jour  

Saint Hugues

Sans se décourager, au début de chaque nouveau pontificat, Hugues donne sa démission d’évêque de Grenoble et elle lui est refusée. Il déclare qu’il n’a ni l’âge, ni la science, ni les vertus nécessaires, puis invoque ses faiblesses, ses tentations et son incapacité à se faire entendre. Et enfin, sa vieillesse et ses maladies continuelles. « Je vous préfère vieux et malade pour le bien de votre peuple, à tout autre qui serait plus jeune et en bonne santé », lui répond Honorius II, l’avant dernier pape qu’il implore. Hugues reçoit un jour la visite de Bruno et quelques compagnons à la recherche d’un désert pour prier. Il les conduit à la Grande Chartreuse et garda avec eux des liens étroits. En effet, quand Hugues vend son anneau, son calice pour soulager les pauvres, il veut aussi vendre son cheval. Bruno s’y oppose et tempère ses jeûnes et ses veilles. À 80 ans, après 52 ans d’épiscopat non désiré, le 1er avril 1132, Hugues s’éteint en demandant pardon aux infirmiers de leur avoir été à charge. Deux ans plus tard, Innocent II, le dernier à lui avoir refusé sa démission, le canonise. On l’invoque pour faire passer les migraines, lui qui en eut toute sa vie.

Pensée spirituelle de saint Hugues :
« Ce n’est que par la miséricorde de Dieu que nous pouvons espérer être sauvés. »


Courte prière :
« Seigneur, enseigne-moi comment monter de vertu en vertu, afin que je ne sois ni trop tendu au début, ni trop peu à la fin. » (Saint Bruno, conseiller d’Hugues)

 

Saint Ludovic Pavoni

Fondateur de l'Institut des fils de Marie Immaculée (†1849). À Brescia en Lombardie, le bienheureux Louis Pavoni, prêtre, donna tous ses soins à la formation des jeunes les plus pauvres, en cherchant à leur inculquer la morale et à les orienter vers des métiers. Il fonda aussi la Congrégation des Fils de Marie Immaculée.

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.