Retour Le Saint du jour  

Saint Maxime

Au 3ème siècle, Tiburce et Valérien, deux chrétiens romains, sont arrêtés et conduits au lieu d’exécution par Maxime, secrétaire du préfet. Ému par leur jeunesse et leur force de conviction, ce dernier demande à être instruit et repousse l’exécution au lendemain. Au matin, Maxime est baptisé. Au moment de leur décapitation, Maxime vit des anges venir chercher leurs âmes. Quand il en parla autour de lui, plusieurs le crurent et se convertirent. L’affaire ébruitée vaudra à Maxime son arrestation et sa mort. Cécile, sa jeune épouse, vint pour l’enterrer auprès de Tiburce et Valérien, dans un sarcophage sur lequel elle fit sculpter un phénix pour rappeler sa foi en la résurrection « sur la voie Appienne, dans le cimetière de Prétextat ». Les biens de nos martyrs sont confisqués et Cécile est arrêtée quelques jours après et par trois fois transpercée.

Pensée spirituelle de sainte Cécile à Tiburce et Valérien :
« S’il n’y avait qu’une seule vie, nous aurions raison de craindre de la perdre, mais il y en a une autre qui est meilleure et que nous gagnerons en perdant celle-ci. »

Courte prière d’Urbain au moment du baptême de Valérien :
« Seigneur Jésus-Christ, c’est toi qui sèmes de chastes désirs en nous, reçois les fruits de cette semence. »

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.