Retour Le Saint du jour  

Saint Yves

On le surnomme « l’avocat des pauvres ».

Yves Hélory de Kermartin est né à Tréguier en 1253. Il étudie le droit à Orléans et va à Rennes, où il est nommé official (juge ecclésiastique) du diocèse. L’évêque de Tréguier exige qu’il revienne au pays. L’archevêque de Rennes lui paie un cheval pour son voyage, mais, à peine sorti de Rennes, il vend l’animal, donne l’argent aux pauvres et poursuit à pied.

Ordonné prêtre, il est nommé curé de Trédez, puis de Louannec. Vivant pauvrement, abritant des orphelins, il défend les pauvres. Il meurt le 18 mai 1303, à 50 ans. Sa réputation est immense en Bretagne et une église lui est consacrée à Rome, appartenant à la France.

C’est le saint patron des juristes, des magistrats, des avocats et des avoués, des professeurs de droit. Il est invoqué pour les questions de justice et pour la protection des orphelins.

Pensée spirituelle de saint Yves :
« Allez, poursuivez votre route sous la protection de Dieu, et faites toujours le bien pour l’amour de Lui. »

Courte prière :
« Saint Yves, fais que nous sachions défendre nos droits, sans porter préjudice aux autres, en cherchant avant tout la réconciliation et la paix. » (Enclos paroissial de Guimiliau)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.