Retour Le Saint du jour  

Saint Aurélien

Évêque d'Arles, contemporain de saint Benoît, il y fonda deux monastères grâce aux libéralités de Childebert le fils de Clovis, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes.

Copyright  La fête des prénom by Nominis.cef.fr

 

Saint Jean-François Régis

Régis est son nom de famille, Jean-François son prénom. Ce grand gaillard a une renommée incroyable au 16ème siècle. Il est intelligent, riche et séduisant quand il entre chez les jésuites à 19 ans. Il devient un prédicateur et un enseignant remarquable : « son influence sur les écoliers est profonde : on le sent si profondément loyal, sincère ! »

Il veut partir au Canada avec les premiers missionnaires ; son supérieur lui dit : « Vous irez vers les Indes nouvelles. Elles sont obscures et noires par leur ignorance : les monts du Vivarais. » Il y fera merveille. Il parcourt monts et vallées, crée une industrie dentellière au Puy, constitue des chorales d’enfants, soigne les moribonds, confesse sans interruption des journées entières, accepte les débats d’idées et surprend tout le monde par le temps qu’il passe en adoration.

À Montpellier, il s’aperçoit que les jeunes filles sont conduites à la prostitution. Il organise pour elles les premiers « refuges ». Épuisé, il meurt en 1640, à 42 ans, à La Louvesc. Il est le patron des jésuites de France et des dentellières. Il est invoqué contre la stérilité.

Parole spirituelle de saint Régis :
« Venez, mes enfants, je vous porte tous dans mon cœur ! »

Courte prière :
« Seigneur faites que nous sachions, comme saint François Régis, vous chercher dans le recueillement et vous trouver dans le service de nos frères. » (Oraison du jour)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini