Retour Le Saint du jour  

Saints Serge et Bacchus

De tout l'Orient, des foules se pressent à Rosafa-Sergiopolis. Y compris le roi perse Khosrau, non chrétien, qui remercie saint Serge de sa protection. Cela ne l'empêche pas, dix ans après, d'envahir la ville et de récupérer les somptueux présents offerts par lui à la basilique Saint-Serge !

Serge et Bacchus sont deux officiers supérieurs de l'armée byzantine. Jaloux de l'amitié que leur témoigne l'empereur, des collègues les dénoncent comme chrétiens. L'empereur ne parvient pas à les faire fléchir. Bacchus sera battu à mort et jeté dans une grotte. Il apparaît la nuit suivante à Serge et le réconforte. Un sort cruel l'attend. On lui fabrique des chaussures avec des clous vers l'intérieur et il doit courir avec. Des anges guérissent ses plaies. Ce qui n'impressionne pas les autorités. Le plus simple est de le décapiter. Le culte de saint Serge éclipsera celui de Bacchus. L'histoire de l'Église conserve une homélie de Sévère d'Antioche en leur honneur. Elle date du 7 octobre 514. Leur martyre avait eu lieu deux siècles plus tôt.

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.