Retour Le Saint du jour  

Sainte Julienne


Alors qu’elle ne quitta jamais  Nicomédie (Izmir en Turquie), ses reliques ne cesseront de voyager. Sephonia emporte son corps en Italie. Des fêtes célèbrent la translation de ses reliques, de Pouzzoles à Cumes, puis à Naples, dans le reste de l’Italie, en Espagne, aux Pays-Bas. Julienne, fille d’Africanus, est promise en mariage à Evilase. Il est païen, elle est chrétienne. Elle refuse d’épouser un païen. Evilase fait tout pour la convaincre. Rien n’y fait. Violence et détermination s’emparent du fiancé. Devenu préfet de Nicomédie, il fait jeter Julienne en prison. Suspendue par des courroies, elle est battue, puis ses flancs brûlés avec des torches et on lui perce les mains avec un fer chaud. Le lendemain, Julienne se retrouva saine et entière. Dans sa prison, Satan lui apparut sous la forme d’un ange qui lui dit de sacrifier aux idoles et que ce serait agréable à Dieu. Elle ne s’y laissa pas prendre. Evilase décide de la jeter dans une chaudière d’huile bouillante, mais elle n’y trouva que de l’eau fraîche. Il lui fait trancher la tête. Nous sommes en 305.
Pensée spirituelle :
«La vertu a bien des prédicateurs et peu de martyrs.» (Claude Adrien Helvétius)
Courte prière :
«Reste avec moi, Seigneur, parce que j’ai besoin de Toi dans cette nuit de la vie et des dangers.» (Padre Pio)


Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.


Sainte Lucile


Martyre à Carthage en Afrique au IVème siècle.