Retour Le Saint du jour  

Saint Modeste


Même si ce prénom a été très porté à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe, aussi bien par les garçons que par les filles, nous savons très peu de choses sur ce saint évêque de Trèves. Il portait bien son nom de modeste, puisque l’histoire n’a retenu que la date de son élection comme évêque de Trèves, en 486. Nous savons aussi qu’il meurt à l’époque des Francs, en 489. Quoique d’autres martyrologues le fassent mourir en 480 ! Ses reliques sont toujours vénérées dans l’église Saint-Mathias de Trèves, en Allemagne. Clin d’œil amusant, puisque Mathias repose dans cette église qui lui est dédiée et que, jusqu’à la réforme du calendrier, il était fêté en ce jour de février.
Pensée spirituelle :
«Dire de soi plus de mal qu’il n’y en ait, c’est sottise, non modestie.» (Montaigne)
Courte prière :
«Fais, Seigneur, que ma parure ne soit pas extérieure, mais à l’intérieur de mon cœur, dans l’incorruptibilité d’une âme douce et calme.» (D’après la Lettre de Pierre)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.