Retour Le Saint du jour  

Saint Gérald


Comment dire non au pape ? C’est la question vaine que se posa l’abbé de Moissac quand il reçut une missive romaine lui enjoignant de laisser son bon moine Gérald aller en Espagne pour réformer ce pays. Avec regret, il le vit partir avec Bernard de Tolède qui apprécia la force et la droiture de Gérald. Il l’envoya au Portugal après l’avoir ordonné évêque et nommé archevêque de Braga. Cet enfant du Quercy avait été un éminent enseignant de grammaire, de belles-lettres et de chant avant de devenir bibliothécaire de son abbaye. Il savait parler avec intelligence. Il consacra un nombre impressionnant d’églises, s’opposa à tous ceux qui voulaient détourner les biens ecclésiastiques de leur finalité, et garda un souci permanent des pauvres. Prodiges et don de prophéties accompagnent ce saint évêque. Il meurt le 5 décembre 1109.
Pensée spirituelle :
«Celui qui n’est pas capable de se gouverner soi-même, n’est pas digne d’être chef.» (Mgr Landrieux)
Courte prière :
«Sois béni, toi qui viens, tout rayonnant de Bonté.» (Liturgie maronite)

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.