Retour Le Kiosque  

16 mai 2017

En marche... vers la plénitude des temps

<p class="center"><a href="//mediaauto.carpedeum.fr/600max/2017/05/15/59195f0cc937e.jpg"><img src="//mediaauto.carpedeum.fr/250max/2017/05/15/59195f0cc937e.jpg" alt="" title="" border="0"></a></p>

[ouvrir la vidéo dans YouTube]

Lors de la messe du matin à la maison Sainte-Marthe, le pape a rappelé que par le passé des choses terribles telles que l'esclavage ou la peine de mort avaient été acceptées, mais qu'aujourd'hui ces choses étaient considérées comme inadmissibles, elles sont des "pêchés mortels".

Dieu a aimé et a choisi son peuple qui est en chemin vers la plénitude des temps, en chemin avec les saints et les pêcheurs. Le pape François a centré son homélie sur la première lecture, extraite des Actes des Apôtres. Saint Paul y parle de l'histoire du salut jusqu'à Jésus, mettant en évidence que "Dieu s'est fait connaître dans l'histoire" et que c'est l'Esprit qui nous fait comprendre le message du Seigneur. C'est un seul et unique chemin pour approfondir la foi et la morale. Dans le passé l'esclavage et la peine de mort étaient acceptés. Aujourd'hui ils sont considérés comme inadmissibles, un péché mortel, et cela vaut aussi pour les guerres de religion. Tout ceci est un chemin de sainteté qui nous fait avancer vers la plénitude des temps. 

Cela signifie comprendre que je suis en marche, avec un peuple qui est aussi en marche, et qu'un jour, peut-être, aujourd'hui ou peut-être demain, ou d'ici 30 ans, je me trouverai face à face avec ce Seigneur qui ne nous laisse jamais seul, mais qui nous accompage sur le chemin. Il faut penser à ça quand je vais me confesser. Est-ce que je pense à ces choses ? Est-ce que je suis un homme en marche vers le Seigneur, et vers ma plénitude des temps ? C'est la grande oeuvre de la miséricorde de Dieu. 

Bonne journée ! 

— Lise, Carpe Deum

  • 9
  • Ajouter un commentaire