Retour La parole de Dieu  
Oraison Lectures Psaume Evangile Méditation

Mt 6, 7-15

Pour notre Carême prenons des résolutions de prière. Evitons de rabâcher comme les païens. Goûtons la prière par excellence, le Notre Père.

Enfants de Dieu, grâce à Jésus, ensemble, nous pouvons appeler Dieu notre Père. Quelle merveille de n’être pas seulement des créatures soumises ! Dans le Fils, nous avons été adoptés par Dieu. De là doit jaillir toute notre reconnaissance.

Enfants de Dieu, nous L’invoquons au Ciel où Il transcende toute créature tout en étant l’Ami le plus proche. Plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes, Dieu veut notre amitié pas notre camaraderie. Il est aux cieux.

Enfants de Dieu, nous devons nous unir à la louange de la Cour céleste. Dieu avait révélé son Nom à Moïse, livrant un peu de son mystère. Il Se livre Lui-même dans l’Incarnation prenant le Nom de Jésus, Dieu sauve. Sanctifier le Nom de Dieu, c’est proclamer la Sainteté de Dieu, par nos paroles et par nos actes, en faisant connaître Jésus à tous ceux qui L’ignorent ou Le rejettent.

Enfants de Dieu, nous savons que le Royaume de Dieu est déjà parmi nous : dans le cœur de chaque âme vivant par la grâce, dans l’Eglise sainte et immaculée. Nous demandons que ce règne arrive à sa plénitude dans les âmes et dans l’Église. Restent toujours à purifier les membres malades du péché.

Enfants de Dieu, nous contemplons avec amour les anges qui au Ciel accomplissent sans cesse la volonté de Dieu dans l’adoration et dans l’obéissance. Nous-mêmes devons nous montrer sur terre les imitateurs des anges et plus encore de Jésus, qui au temps de sa chair, a toujours fait ce qui plait au Père.

Enfants de Dieu, nous supplions avec confiance le Père d’accorder à tous ses enfants le pain quotidien, nourriture des corps et des âmes et spécialement le Pain de Vie, l’Eucharistie.

Enfants de Dieu mais aussi enfants d’Adam marqués par le péché et ses conséquences, nous implorons du Père la miséricorde du pardon. Nous sommes bien assurés de le recevoir mais dans la mesure où, nous-mêmes, nous aurons exercé la miséricorde envers les frères qui nous ont offensés.

Enfants de Dieu, reconnaissons nos faiblesses, supplions de ne pas être tentés au-delà de nos forces. Dieu ne permet l’épreuve et la tentation que pour mieux nous donner la grâce d’en triompher, si nous avons l’humilité de nous remettre entre ses mains. Sans Lui, nous ne pouvons rien faire.

Renonçons de tout cœur au Malin, à toutes ses pompes et à toutes ses œuvres. Nous ne sommes pas les enfants du père du Mensonge mais Enfants de Dieu qui nous délivre, car Il est notre Père.

Amen.

Un Chanoine Régulier de la Mère de Dieu (Abbaye de Lagrasse)

  • 26
  • Guy Fauchille, il y a 5 mois
    Par la force de la prière du Notre Père, Seigneur Notre Père, envoie ton Esprit Saint pour qu’en ton Fils, communiant à son regard, nous sachions pardonner (et pardonner vraiment sans plus d’acrimonie): passer de la loi du talion à la loi de l’amour; le pardon, vraie preuve de l’amour, œuvre de miséricorde face au jugement
  • Ajouter un commentaire