Retour Le Saint du jour  

Saint Paulin


Paulin est très brillant. Il enseigne les lettres et se fait remarquer par Charlemagne, qui ne pourra plus se passer de ses conseils. Ainsi, il est de tous les conciles d’Aix-la-Chapelle, de Ratisbonne ou de Francfort. Ce n’est pas sans résister que cet éminent professeur accepte le patriarcat d’Aquilée. Il ne se contente pas d’administrer sa province. Il va jusqu’aux confins de la Carinthie, en Autriche et, à la demande de son ami l’archevêque de Salzbourg, il évangélise une peuplade de Bohême du nom d’Avare. Il pousse jusqu’en Hongrie et dans les Carpates.
Se liant d’amitié avec les plus grands maîtres de son temps, il déploie un zèle incroyable pour rétablir la foi là où elle dévie et pour s’opposer aux puissants, dont le doge de Venise, qui se croient tout permis. Il écrit hymnes et poèmes et entretient une abondante correspondance.
Pensée spirituelle inspirée par l’attitude de Paulin :
 «On appellera “intelligent” celui qui a un cœur sage ; et la douceur des paroles augmente la science.» (Livre des Proverbes)
Courte prière de saint Paulin :
«Ô Rédempteur, tes serviteurs te supplient, à travers l’infini des siècles.»

Avec l’aimable autorisation de Defendente Génolini.