Retour Le Kiosque  

3 janvier 2022

Les jugements téméraires...

<p class="center"><a href="//mediaauto.carpedeum.fr/600max/2022/01/03/61d2c068a9259.jpg"><img src="//mediaauto.carpedeum.fr/250max/2022/01/03/61d2c068a9259.jpg" alt="" title="" border="0"></a></p>

[ouvrir la vidéo dans YouTube]

Comme il est difficile de bien faire la part des choses… Regardez ce film d’animation, dans lequel, j’imagine, vous et moi nous nous serons reconnus. Enfin, moi, je me suis reconnu dans cette petite vieille. Oh certes, elle n’a pas de mauvaises intentions, elle est simplement sûre d’avoir raison.

Et dans une situation semblable, notre imagination est capable d’accentuer la scène : non seulement nous avons raison, mais nous « nous faisons des films » : pourquoi a-t-il fait ceci, ou cela, et que va-t-il en faire, et pourquoi il ne m’a pas dit bonjour, et si il a dit cela, c’est certainement parce qu’il a l’intention de faire cela…

Et c’est parti ! Et le jugement tombe, implacable.

Oui, mais… en fait, nous sommes partis d’un point de départ erroné, et tout notre jugement tombe à l’eau.

Alors, que faire ? D’une part, invoquer l’Esprit Saint pour qu’il nous donne le don de sagesse. Et d’autre part, nous parler. Combien de situation se seraient éclaircies si, au lieu de juger, nous avions parlé, demandé des explications…

La bienveillance. Partir du principe que notre prochain est bon. Il peut se tromper, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il cherche à nous tromper !

En tout cas, voilà une bonne piste à suivre pour cette nouvelle année qui commence !

— Louis, Carpe Deum

  • 16
  • Florent Manero, il y a 7 mois
    La bienveillance , oui une valeur oubliée. Merci Louis de la remettre en valeur.
  • François AOY, il y a 7 mois
    « Mon enfant, mon tout-petit, si tu savais l'importance de ce que tu vis présentement, tu ne Me demanderais rien d'autre. Moi qui connais tout, Je sais exactement ce dont tu as besoin aujourd'hui ; demain, ce sera autre chose. Pour que Je puisse agir librement en toi, autour de toi et à travers toi, ta docilité est nécessaire pour que tu demeures malléable, que tu sois dans l'action de grâce, aussi bien dans les peines, les épreuves et les difficultés, que dans les joies, les succès et les moments de gloire.
    Ce que Je désire, c'est que tu sois tout entier à Moi. Comme la fleur doit demeurer à sa branche ou à sa tige pour continuer à s'épanouir, toi, tu dois demeurer collé à Moi, ton Dieu, pour ton épanouissement et la réalisation de ce que tu es. Pour la fleur, qu'il y ait eu du vent, de la pluie ou du soleil, l'essentiel c'est qu'elle demeure bien branchée sur sa tige. Toi, tu es cette fleur qui vit des moments de joie, de peine, de difficulté ; l'essentiel c'est que tu demeures bien uni à Moi qui suis la Source de tout ce dont tu as besoin pour accueillir la mission que Je te confie.
    Contemple ce que J'ai eu à vivre lorsque Je me suis retrouvé sur le chemin du Calvaire, l'essentiel c'était de demeurer branché sur Mon Père pour bien accomplir Ma mission comme Il le voulait Lui, branché sur Sa Volonté et non sur La Mienne. Dans ce que tu vis présentement, continue à Me redire ce “oui” pour que se réalise Ma Volonté et non la tienne.
    Ta souffrance vient du fait que tu aimes faire tes plans et voir à la réalisation. Aujourd'hui, il faut que tu acceptes qu'il s'agit de Mon plan et que Je vois à sa réalisation. Lorsque tu auras compris et accepté que c'est Mon plan et que je vois à sa réalisation, toutes tes actions seront guidées comme Je te guide pour écrire ce que tu écris présentement. »
    […]


    Cette parole, selon mon coeur en coeur-à-Coeur avec Lui et en Lui, Lui avec moi et en moi, est extraite des écrits inspirés de Léandre Lachance. Véritable mode d’emploi de la Parole Vivante, ils sont conformes avec le Magistère catholique romain. Je les Rumine depuis 2009 ; ce qui me fait dire, en souriant, que j’ai été vraiment à l’Ecole de l’Amour du Seigneur jusqu’en 2019 pour passer de l’extérieur vers l’intérieur, de ma tête à mon coeur, du visible à l’invisible Royaume du Maître des deux, Jésus le Christ, notre Seigneur sauveur et Médecin des âmes…
    Les trois volumes, librement telechargeables sur le site de la FDCJ, me sont apparus comme décisifs pour activer ma vie intérieure et mettre toutes mes facultés au service de mon coeur avec Lui et Lui avec Notre Père. Ainsi, le François que j’étais faussement m’est apparu authentiquement. Il s’égarait dans des chemins de traverse sans fin, il m’est apparu cohérent dans la docilité, à l’obéissance à la Volonté du Père. Le François par blessure, faiblesse, défauts et manques, m’est apparu conforme à ce que je suis vraiment, pour vivre à ma bonne place dans son Plan d’amour pour sauver l’humanité. La sérénité, qui est la Sienne, m’habite. La joie qui est la Sienne, m’appartient, l’Amour qui est le Sien Un
  • Marc olivier Lenique, il y a 5 mois
    Oui je reçois aussi chaque matin un petit texte extrait des livres inspirées de la canadienne Léandre Lachance. Très utile pour la vie intérieure et bien démarrer la journée: Fondation des Chousis de Jesus -pensée du jour
  • Ajouter un commentaire